Pourquoi faire du référencement payant ?

Pourquoi faire du référencement payant ?

Le référent payant est une solution marketing adoptée par un nombre croissant d’entreprises dans un contexte fortement caractérisé par la concurrence. Cette technique que l’on nomme également SEA, qui permet de gagner rapidement des places dans les classements sur les moteurs de recherche, comporte un certain nombre d’avantages. En quoi ça consiste, et quels sont Continue Reading →

3 tendances SEO à surveiller en 2020
Référencement d’un site : ma méthodologie pour bien référencer un site internet ou une page web
Comprendre les algorithmes de Google pour être mieux référencé

Le référent payant est une solution marketing adoptée par un nombre croissant d’entreprises dans un contexte fortement caractérisé par la concurrence. Cette technique que l’on nomme également SEA, qui permet de gagner rapidement des places dans les classements sur les moteurs de recherche, comporte un certain nombre d’avantages. En quoi ça consiste, et quels sont les différents formats disponibles ?

Qu’est-ce que le référencement payant ?

Il peut être utile de revenir sur la définition du référencement qui est l’action de mentionner quelque chose avant d’aborder celle du référencement payant. Dans la grande distribution par exemple, les articles sont référencés dans les étalages. Cela permet de les retrouver facilement. Sur internet, cela consiste à améliorer le positionnement et la visibilité des sites dans les résultats des moteurs de recherche pour un mot clé ou un groupe de mots-clés donnés. Egalement connu sous le sigle SEA (search engine advertising), le référencement payant ou lien sponsorisé est une stratégie complexe à mettre en œuvre. Dans la grande majorité des cas, les entreprises choisissent de faire appel à une agence de marketing digital spécialisé en SEA. Cette technique nécessite le paiement d’une somme, et se différencie en cela du référencement naturel dans lequel on ne passe pas par une régie publicitaire. Et parce que Google est le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde, c’est souvent aux services de la firme californienne que la plupart des entreprises font appel en mettant en œuvre une campagne Ads. Le référencement payant consiste à acheter des mots-clés sur lesquels sera positionnée une annonce. Une fois cette dernière en ligne, l’annonceur ne paie que lorsqu’un internaute clique dessus. Ainsi, il peut définir le coût maximal par clic (CPC) par mot-clé, groupe de mots-clés ou campagne. Pour déterminer le coût d’un clic, un système d’enchères basé sur le CPC maximum et la cohérence entre la requête et divers paramètres (mots-clés, page de destination, taux de clics, historique des performances du compte) a été mis en place. Naturellement, le choix des mots-clés et de la cible est essentiel si l’on veut rentabiliser son investissement. Pour cela, il importe d’analyser les requêtes les plus fréquentes dans son secteur géographique et d’activité, et se mettre à la place des internautes. En résumé, il faut passer par un certain nombre d’étapes :

  • Définition de la cible
  • Choix des mots-clés
  • Rédaction de l’annonce et intégration des mots-clés dans l’annonce
  • Diffusion de l’annonce
  • Analyse de résultats et optimisation continue

Quels sont les avantages du référencement payant ?

Il est à rappeler qu’il ne suffit pas qu’un site soit en ligne pour figurer dans les meilleurs résultats des moteurs de recherche. Le principal avantage du référencement payant, c’est de donner rapidement une visibilité à un site, à l’inverse du référencement naturel dont le résultat met beaucoup plus de temps à apparaitre. Il permet également de modifier son annonce et d’ajuster en temps réel son budget, qui est généralement peu élevé, sauf dans des secteurs concurrentiels et certains domaines d’activité. Le référencement payant génère aussi un trafic ciblé et de qualité. En effet, les résultats des moteurs de recherche s’afficheront sous forme d’annonce sur lesquelles les internautes seront libres de cliquer. En le faisant, ils manifestent leur intérêt pour les produits, services ou contenus proposés par le site. Il s’agit donc d’un levier de choix pour générer des leads et par conséquent des ventes. En optant pour le référencement payant, l’annonceur a les moyens de contourner les difficultés liés à la concurrence et de tourner les spécificités du web à son avantage. Cette stratégie est particulièrement recommandée aux entreprises qui se situent dans un domaine à forte compétition où il est difficile d’apparaitre naturellement sur les pages de résultat. C’est également une arme imparable lorsqu’il s’agit de prospecter à l’étranger grâce à la possibilité de choisir sa cible. Le référencement payant est aussi le nec plus ultra pour des actions marketing ponctuelles (promotion, salon professionnel, lancement de nouveau produit ou de lieu de vente…). Couplé à du web analytics, un outil qui permet de rassembler les mesures et d’analyser le comportement des internautes, il donne des résultats de campagne fiables. Par la même occasion, il donne la possibilité d’obtenir des informations qui peuvent être exploitées pour d’autres campagnes ou des études de marché.

Les différents formats d’une campagne SEA

Grâce à Google Ads, il est possible de rendre son site visible par divers moyens : texte, image, vidéo, display, plateformes de téléchargement d’applications, remarketing, ou encore Google Shopping… Les contenus au format textuel, image et vidéo figurent directement dans les premiers résultats selon le choix opéré par l’internaute, juste au-dessous de la barre de recherche. Le format display fonctionne également sous forme d’images. L’objectif est de diffuser une publicité sur des sites partenaires du moteur de recherche. Les coûts sont relativement réduits, et il est possible de choisir des thématiques précises. Cela contribue sensiblement à accroître la notoriété visuelle du site grâce à des bannières simples, au format vignette, bandeau ou animées. Les annonces au format vidéo YouTube, qui et le second moteur de recherche le plus prisé derrière Google, rencontrent également un succès qu’il est judicieux d’exploiter. Elles fonctionnent comme le format display, et les publicités sont lues avant et pendant un contenu visionné par l’internaute qui peut cependant les ignorer au bout de quelques secondes s’il le souhaite. Une campagne de référencement payant permet aussi de faire de la promotion d’applications pour smartphones Android et iOS via le portail Google Play. La diffusion d’annonces se fait de la même manière que pour les campagnes display, mais avec en plus la possibilité de toucher les bibliothèques d’application. On peut également diffuser simultanément des annonces sur YouTube, Google, Google Play et le réseau display. Les Playables Ads de Facebook, qui sont le dernier-né des formats d’annonces publicitaires à destination des applications, ont l’avantage d’être ludiques. Ils permettent de faire de la publicité sur smartphone par le biais d’une démonstration interactive. Quant au remarketing par e-mail, il ne s’agit pas d’un format à proprement parler, mais de fidélisation et de complément de campagnes. La fréquence d’envoie varie en fonction du produit et de la cible. Pour les internautes acheteurs, elle est de 90 jours et les internautes non-acheteurs de 30 jours. Enfin, une campagne Google Shopping permet d’affichage de ses offres au format PLA/Shopping. Ce type d’affichage, qui est plus complet, met en valeur les produits grâce à une photo, au nom du produit, à son prix, au nom du commerçant et à des avis.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0